Historique

C’est en 1959 que l’Académie a reçu sa dénomination et ses fonctions actuelles et depuis, elle n’a cessé d’ajuster ses activités aux changements – parfois aux bouleversements – qu’ont connus les pays d’outre-mer.

Durant plusieurs décennies, les activités de l’Académie ont été essentiellement centrées sur l’Afrique à laquelle elle reste traditionnellement attachée. Toutefois, ses centres d’intérêt se sont diversifiés ces dernières années et l’Académie a acquis un caractère international en nouant des relations avec un large éventail d’organismes scientifiques comme le prouvent les accords de coopération conclus avec l’UNESCO, le «Koninklijk Instituut voor de Tropen» (Pays-Bas), l’ «Instituto de Higiene e Medicina Tropical» et l’«Instituto de Investigação Científica Tropical» (Portugal), la«World Academy of Sciences» (TWAS) (Italie), la «Chinese Academy of Sciences» (Chine) ou encore la «Academia Nacional de Ciencias» (Bolivie).

L’Académie n’en néglige pas moins la connaissance du passé et s’efforce d’être la mémoire de temps révolus qu’elle appréhende à la lumière du présent, y compris la période coloniale au cours de laquelle elle fut créée.

C’est en effet sous le nom d’ «Institut Royal Colonial Belge» que notre Institution est fondée en 1928 et inaugurée en 1929 par le Ministre Henri Jaspar. Le territoire sur lequel s’exerçaient ses compétences se situait alors exclusivement au Congo belge. En 1931, l’Institut acquiert une plus grande liberté d’action grâce à la personnalité civile qui suppose une existence autonome, la possession d’un patrimoine ainsi que la possibilité de recevoir des dons et des legs.

Rebaptisée «Académie Royale des Sciences Coloniales» en 1954, notre Maison deviendra donc en 1959 l’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer actuelle.

 

 

Subscribe to Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer  RSS